Qu’est ce que le growth hacking ?

Le Growth Hack Votre chemin vers le succès

Qu’est ce que le growth hacking : Vous cherchez des moyens de faire passer votre entreprise au niveau supérieur? Si oui, vous avez peut-être entendu parler du growth hacking. Mais qu’est-ce que c’est? Et comment pouvez-vous l’utiliser pour réussir?

Dans cet article de blog, nous répondrons à ces questions et plus encore. Nous commencerons par discuter de ce qu’est le growth hacking et de ses origines. Ensuite, nous décrirons le processus de growth hacking et certains des outils et techniques les plus populaires. Enfin, nous vous donnerons quelques conseils pour vous lancer dans le Growth Hacking pour votre propre entreprise.

Donc, si vous êtes prêt à en savoir plus sur le Growth Hacking et comment il peut vous aider à atteindre vos objectifs, lisez la suite !

Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

Les origines du growth hacking

Le growth hacking est un processus d’expérimentation rapide à travers le marketing, le développement de produits, les ventes et d’autres canaux afin d’identifier les moyens les plus efficaces de développer une entreprise. Le terme a été inventé pour la première fois par Sean Ellis en 2010, alors qu’il tentait de décrire le travail qu’il a effectué pour faire passer la startup LogMeIn de 1 million à 70 millions d’utilisateurs.

Il existe quelques caractéristiques clés qui distinguent le Growth Hacking du marketing traditionnel. Premièrement, les hackers de croissance sont focalisés sur la croissance. Ils sont prêts à essayer toutes les tactiques pour atteindre leur objectif, même si cela signifie enfreindre les règles. Deuxièmement, le growth hacking est axé sur les données. Chaque décision est basée sur des données et des analyses concrètes. Troisièmement, les Growth Hackers sont créatifs et sortent des sentiers battus. Ils sont toujours à la recherche de moyens nouveaux et innovants pour atteindre leur marché cible. Et enfin, les Growth Hackers travaillent rapidement et efficacement. Ils bougent vite et cassent des choses, ce qui leur permet d’apprendre et d’itérer rapidement.

Sous-section 1 : 2 Ce que le Growth Hacking n’est pas

Il est important de noter que le Growth Hacking ne consiste pas seulement à acquérir des utilisateurs ou à générer du trafic vers votre site Web. Il s’agit également de convertir ces utilisateurs en clients payants, puis de les conserver en tant que clients fidèles qui continuent à utiliser votre produit ou service au fil du temps.

Le Growth Hacking n’est pas non plus un effort ponctuel. C’est un processus continu qui doit être intégré dans l’ADN de votre entreprise dès le premier jour. Une fois que vous avez maîtrisé vos canaux d’acquisition et que vous savez ce qui fonctionne (et ce qui ne fonctionne pas), vous devez tester en permanence de nouvelles idées et optimiser vos efforts afin de pouvoir continuer à croître à un rythme rapide.

Le processus de Growth Hacking

Identifiez vos canaux d’acquisition d’utilisateurs.

La première étape de tout processus de Growth Hacking consiste à identifier vos canaux d’acquisition d’utilisateurs. Il existe plusieurs façons d’acquérir des utilisateurs, mais les Growth Hackers les plus efficaces se concentrent sur quelques canaux clés et y investissent massivement.

Certains canaux d’acquisition d’utilisateurs courants incluent :

– Optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) : cette chaîne se concentre sur l’optimisation de votre site Web et de son contenu pour qu’il soit bien classé dans les moteurs de recherche comme Google.

-Publicité payante : Ce canal consiste à payer pour des publicités sur des plateformes comme Google AdWords ou Facebook Ads.

-Médias sociaux : ce canal exploite des plates-formes telles que Twitter, Facebook et Instagram pour atteindre de nouveaux utilisateurs.

-Marketing de contenu : ce canal repose sur la création de contenu attrayant (par exemple, des articles de blog, des infographies, des vidéos) qui attire les utilisateurs vers votre site Web ou votre produit.

Une fois que vous avez identifié vos principaux canaux d’acquisition d’utilisateurs, il est important d’investir du temps et des ressources pour les rendre aussi efficaces que possible. Cela implique généralement des tests A/B de différents éléments créatifs (par exemple, des titres, des images, des incitations à l’action) pour voir ce qui fonctionne le mieux. Il est également important de suivre les indicateurs clés tels que le taux de clics (CTR) et le taux de conversion afin de pouvoir mesurer vos progrès au fil du temps.

Créer un contenu attrayant.

Une fois que vous avez identifié vos canaux d’acquisition d’utilisateurs, l’étape suivante consiste à créer un contenu attrayant qui conduira les utilisateurs vers votre site Web ou votre produit. Comme on dit, “le contenu est roi”, il est donc important de s’assurer que vous créez un contenu engageant de haute qualité qui résonnera avec votre marché cible. Voici quelques éléments à garder à l’esprit lors de la création de contenu :

– Titres : rédigez des titres clairs, concis et accrocheurs. Essayez d’utiliser des mots ou des chiffres puissants pour augmenter l’engagement.

-Ex : 10 façons de profiter au maximum de vos vacances d’été

Les secrets les mieux gardés pour décrocher l’emploi de vos rêves

– Images : utilisez des images accrocheuses et pertinentes par rapport au sujet traité. Les gens sont plus susceptibles d’interagir avec du contenu qui inclut des images, alors n’oubliez pas cet élément !

– Longueur : selon la plate-forme que vous utilisez (par exemple, article de blog ou réseau social), faites varier la longueur de votre contenu en conséquence. En général, les contenus plus courts sont plus performants sur les réseaux sociaux, tandis que les contenus plus longs sont plus performants sur les blogs/sites Web.

– À retenir : quel que soit le format, assurez-vous que votre contenu inclut un message clair à emporter ou un appel à l’action pour le lecteur. Que voulez-vous qu’ils fassent après avoir fini de lire ? Inscrivez-vous à votre newsletter? Visiter votre site Web ? Faire un achat? Soyez clair et concis afin qu’ils sachent quoi faire ensuite.

Analyser et tester.

Une fois que vous avez créé votre contenu attrayant, il est temps d’analyser et de tester pour voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. C’est là que les tests A/B deviennent utiles (voir

Outils et techniques de Growth hacking

Test A/B.

Le test A/B est une technique utilisée par les hackers de croissance pour tester différentes versions d’un actif en ligne, comme une page de destination ou un formulaire d’inscription par e-mail, pour voir quelle version est la plus performante. Les tests A/B sont menés en dirigeant aléatoirement les visiteurs vers les différentes versions de l’asset et en mesurant le taux de conversion pour chaque version. La version avec le taux de conversion le plus élevé est alors mise en œuvre en tant que nouvelle norme.

Les tests A/B peuvent être utilisés pour tester pratiquement tous les éléments d’un actif en ligne, y compris les titres, les images, le texte, les boutons d’appel à l’action et même la mise en page. En testant et en améliorant constamment les actifs grâce aux tests A/B, les growth hackers peuvent continuellement améliorer les taux de conversion et attirer davantage d’utilisateurs vers leur produit ou service.

Médias sociaux.

Les médias sociaux sont un outil puissant qui peut être utilisé par les growth hackers pour atteindre un public plus large et générer du trafic vers leur produit ou service. En créant un contenu attrayant et en utilisant des hashtags efficaces, les growth hackers peuvent faire en sorte que leur contenu soit vu par un public plus large sur les plateformes de médias sociaux telles que Twitter, Facebook et Instagram. De plus, les médias sociaux peuvent être utilisés pour établir des relations avec des clients potentiels et créer une communauté autour de votre produit ou service.

Optimisation des moteurs de recherche.

L’optimisation des moteurs de recherche (SEO) est une autre technique qui peut être utilisée par les Growth Hackers pour atteindre un public plus large. En optimisant leur site Web pour les mots-clés et expressions pertinents, les growth hackers peuvent s’assurer que leur site Web apparaît plus haut dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP), ce qui entraînera une augmentation du trafic vers leur site. De plus, le référencement peut être utilisé pour améliorer la qualité globale de votre site Web afin que les visiteurs aient une meilleure expérience lorsqu’ils accèdent à votre site.

Études de cas

Dropbox

Le piratage de croissance est souvent utilisé dans les startups de la Silicon Valley en raison de l’environnement rapide et concurrentiel. Afin de gagner des utilisateurs et de gagner du terrain, les startups doivent être créatives et innovantes dans leurs efforts de marketing. Une entreprise qui a utilisé efficacement le piratage de croissance est Dropbox.

Dropbox est un service de partage et de stockage de fichiers lancé en 2007. L’entreprise s’est développée de manière virale en offrant aux utilisateurs un espace de stockage supplémentaire pour les références. Dropbox a également facilité le partage de fichiers avec d’autres, ce qui a augmenté ses utilisateurs et son taux d’adoption.

En 2016, Dropbox compte plus de 500 millions d’utilisateurs enregistrés et est évalué à 10 milliards de dollars. L’entreprise n’a cessé de se développer grâce à des partenariats, comme avec Microsoft, et en proposant de nouvelles fonctionnalités, comme la sauvegarde automatique des photos.

Airbnb.

Une autre entreprise qui a utilisé avec succès le Growth Hacking est Airbnb. Airbnb est une place de marché en ligne qui met en relation des personnes à la recherche d’un logement avec des personnes disposant d’une chambre ou d’un appartement supplémentaire.

La société a été fondée en 2008 et a depuis connu une croissance exponentielle. En 2011, Airbnb s’est intégré à Facebook, ce qui les a aidés à développer rapidement leur base d’utilisateurs. Ils ont également créé un programme de parrainage convaincant qui offrait aux utilisateurs 25 $ pour chaque personne qu’ils parrainaient et qui s’inscrivait et effectuait un séjour sur le site.

En 2016, Airbnb compte plus de 60 millions d’utilisateurs et est évalué à 30 milliards de dollars. L’entreprise continue de croître grâce à des partenariats, comme avec des services de partage de maison comme Lyric et Luxury Retreats, ainsi qu’en se développant sur de nouveaux marchés comme les voyages d’affaires. »

Comment démarrer ?

Identifiez vos objectifs.

La première étape du piratage de croissance consiste à identifier vos objectifs. Que voulez-vous obtenir exactement ? Plus de trafic sur le site ? Plus de followers sur les réseaux sociaux ? Plus de conversion ? Une fois que vous savez ce que vous voulez, vous pouvez commencer à planifier votre stratégie.

Identifiez votre marché cible.

Quel est votre marché cible? Savoir qui vous essayez d’atteindre vous aidera à déterminer les canaux à utiliser pour vos efforts de piratage de croissance. Si vous essayez d’atteindre un public plus jeune, par exemple, le piratage de la croissance sur Snapchat ou Instagram peut être plus efficace que d’autres canaux.

Élaborez votre stratégie.

Maintenant que vous connaissez vos objectifs et votre marché cible, il est temps de développer votre stratégie. Quelles tactiques utiliserez-vous pour développer votre entreprise ? Il existe une variété de techniques de growth hacking, il est donc important de choisir celles qui fonctionneront le mieux pour votre entreprise. Les tests A/B, les médias sociaux et l’optimisation des moteurs de recherche sont toutes des techniques de growth hacking populaires.

Mettre en œuvre et tester.

Une fois que vous avez mis en place votre stratégie de piratage de croissance, il est temps de la mettre en action et de voir comment cela fonctionne. Essayez différentes techniques et voyez ce qui produit les meilleurs résultats pour votre entreprise. N’oubliez pas que les tests sont une partie importante du processus de growth hacking ; n’ayez pas peur d’expérimenter !

Mesurez vos résultats

Après avoir mis en œuvre votre stratégie de Growth Hacking, il est important de mesurer les résultats afin de voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. En suivant des mesures clés telles que le trafic sur le site Web et les taux de conversion, vous pourrez affiner votre stratégie et continuer à développer votre entreprise.

Conclusion : Qu’est ce que le Growth hacking ?

Si vous cherchez des moyens de faire passer votre entreprise au niveau supérieur, le piratage de la croissance peut être la réponse. En se concentrant sur l’acquisition et l’engagement des utilisateurs, le piratage de la croissance peut vous aider à atteindre vos objectifs. Bien que ce ne soit pas une solution miracle, le piratage de la croissance peut être un outil puissant dans votre arsenal.

Pour commencer, identifiez vos objectifs et votre marché cible. Élaborer une stratégie et la mettre en œuvre. Testez et mesurez vos résultats. Et n’oubliez pas de rincer et de répéter. Avec un peu d’effort, vous pouvez progresser vers le succès !


Répondez au quiz : cliquez-ici formation IA Marketing